La VOIX DES ARTISANS - Liste U2P Ariège
A la UNE
REPRÉSENTATIVITÉ PATRONALE
  COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 7 JUILLET 2021

 News du 12-07-2021

L’U2P émet de sérieux doutes sur la validité des résultats et conteste les modalités de mesure de l’audience patronale
 

Les résultats de la mesure de la représentativité patronale présentés aujourd’hui dans le cadre du Haut conseil du dialogue social - HCDS, amènent une triple réaction de l’U2P.
 
D’abord,l’U2P rassemble 203.000 entreprises adhérentes,  en augmentation de 50.000 par rapport à la précédente mesure, et conforte ainsi sa place de force patronale de premier plan, réunissant un nombre d’entreprises adhérentes très supérieur au nombre d’entreprises affiliées au Medef.
 
Ces résultats sont à mettre à l’actif des 5 confédérations membres (CAPEB, CGAD, CNAMS, UNAPL, CNATP) et des 120 organisations nationales affiliées à l’U2P, qui ont fait le choix d’être représentées et accompagnées par l’U2P au niveau interprofessionnel.  Ils confortent les représentants de l’U2P dans leur détermination à défendre les intérêts des chefs d’entreprise de proximité et à développer les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales.
 
En revanche, certains résultats sèment le doute quant à la façon de comptabiliser les entreprises et les salariés et peuvent laisser à penser que l’on s’éloigne de l’esprit de la loi. Dans ce contexte l’U2P n’écarte pas la possibilité de contester les résultats devant la justice.
 
En outre, le système actuel de représentation patronale aboutit à une sur-représentation des grandes entreprises et à une sous-évaluation des petites entreprises au motif qu’elles emploient moins de salariés. L’U2P dénonce cette situation inéquitable qui permet aux représentants des grandes entreprises et des PME d’imposer leurs décisions à l’ensemble de la communauté des entreprises.
 
C’est pourquoi l’U2P poursuivra son action auprès du gouvernement et des parlementaires afin de définir pour l’avenir un système de représentation patronale plus équitable. Par ailleurs l’U2P souhaite que les trois organisations patronales interprofession-nelles travaillent dans une logique de complémentarité, afin d’établir un environnement économique, fiscal et social favorable au développement de l’ensemble des entreprises françaises.
 

Autres rubriques